Garder votre système immunitaire en santé est très important, peu importe la saison.

Naturellement, ce que vous mangez peut grandement influencer votre santé immunitaire.

Certains aliments peuvent réduire vos risques de tomber malade, alors que d'autres peuvent vous aider à récupérer plus rapidement si vous tombez malade.

Cet article énumère 10 aliments que vous devriez manger si vous voulez stimuler votre système immunitaire.

1. Aliments riches en fer

Le fer est un minéral qui joue un rôle important dans la fonction immunitaire. Une alimentation contenant trop peu de fer peut contribuer à l'anémie et affaiblir le système immunitaire (1, 2, 3, 4).

C'est pourquoi il est important d'optimiser votre consommation d'aliments riches en fer, tels que la viande, la volaille, le poisson, les crustacés, les légumineuses, les noix, les graines, les légumes crucifères et les fruits secs.

Vous pouvez également améliorer votre absorption du fer des aliments en utilisant des casseroles et des poêles en fonte pour cuisiner, et en évitant le thé ou le café pendant les repas.

La combinaison d'aliments riches en fer et d'une source de vitamine C peut vous aider à améliorer votre absorption.

Cela dit, il est important de se rappeler que des taux trop élevés de fer dans le sang peuvent nuire au système immunitaire (5, 6, 7). Il est donc préférable d'utiliser des suppléments de fer seulement si vous avez une carence en fer. sur les conseils d'un médecin.

Bottom Line: Les niveaux optimaux de fer dans le sang aident à améliorer votre fonction immunitaire. Par conséquent, il est avantageux d'inclure des aliments riches en fer dans votre alimentation.

2. Les aliments riches en probiotiques

On croit que les aliments riches en probiotiques aident à renforcer votre système immunitaire.

Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques qui vivent dans votre intestin et aident à stimuler votre système immunitaire.

Des études récentes montrent que les probiotiques peuvent réduire jusqu'à 42% le risque de développer des infections des voies respiratoires supérieures (8, 9, 10, 11).

Ils aident également à maintenir la santé de la muqueuse de votre intestin, ce qui peut aider à empêcher les substances indésirables de «s'écouler» dans le corps et de provoquer une réponse immunitaire (12, 13, 14, 15).

Des études montrent également que lorsque les gens tombent malades, ceux qui consomment régulièrement des probiotiques sont jusqu'à 33% moins susceptibles d'avoir besoin d'antibiotiques. Dans certains cas, la consommation régulière de probiotiques peut également entraîner une guérison plus rapide de la maladie (8, 9, 10).

La plupart des études sur le sujet ont fourni aux participants des suppléments probiotiques. Cependant, il est également possible d'augmenter votre consommation en faisant des aliments probiotiques une partie régulière de votre alimentation (16).

Les bonnes sources de probiotiques comprennent la choucroute, les cornichons fermentés naturellement, le yogourt, le kéfir, le babeurre, le kimchi, le tempeh, le miso, le natto et le kombucha.

Bottom Line: Les probiotiques peuvent aider à renforcer votre système immunitaire. Cela peut réduire la probabilité et la gravité de vos symptômes et vous aider à récupérer plus rapidement lorsque vous tombez malade.

3. Agrumes

Les fruits comme les oranges, les pamplemousses et les mandarines sont riches en vitamine C, un immunostimulant bien connu.

La vitamine C est reconnue pour ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires. Il aide également à maintenir l'intégrité de votre peau, qui agit comme une barrière protectrice contre l'infection (17).

En outre, la vitamine C agit comme un antioxydant, aidant à protéger vos cellules immunitaires contre les composés nocifs formés en réponse à des infections virales ou bactériennes (17).

Par conséquent, obtenir suffisamment de vitamine C est un excellent moyen de renforcer votre système immunitaire et peut réduire votre risque d'infection (18, 19, 20, 21, 22).

Certaines études rapportent également que l'augmentation de votre apport en vitamine C pendant le rhume peut vous aider à vous améliorer plus rapidement (19, 20, 21, 22, 23).

Cela dit, il pourrait être plus avantageux d'augmenter votre consommation d'aliments végétaux plutôt que de suppléments, car les plantes contiennent d'autres composés bénéfiques que les suppléments ne peuvent pas.

D'autres aliments riches en vitamine C comprennent les poivrons, les goyaves, les légumes à feuilles sombres, le brocoli, les baies, les tomates, la papaye et les pois mange-tout.

Bottom Line: Les agrumes et autres aliments riches en vitamine C peuvent aider à stimuler votre système immunitaire. Cela diminue probablement votre risque d'infection et peut même accélérer votre rétablissement.

4. Gingembre

Le gingembre est riche en gingérol, une substance bioactive censée aider à réduire le risque d'infection (24).

En fait, le gingembre a des propriétés antimicrobiennes qui peuvent inhiber la croissance de plusieurs types de bactéries, dont E. coli , Candida et Salmonella (25, 26, 27, 28).

Des études sur les cellules humaines montrent que le gingembre frais peut aussi aider à combattre le virus respiratoire syncytial humain (VRSH), un virus responsable de nombreuses infections respiratoires. Cependant, d'autres études chez l'homme sont nécessaires pour soutenir cet effet protecteur (29).

Les effets du gingembre peuvent être particulièrement puissants si les composés de gingembre sont déjà présents dans votre corps avant que l'infection se produise (29).

Enfin, le gingembre a également des effets anti-nauséeux, ce qui peut aider à diminuer les symptômes de nausée lorsque vous avez la grippe (30).

D'autres recherches sont nécessaires pour déterminer des directives posologiques efficaces.

En attendant, ajoutez simplement une pincée de gingembre frais ou séché à vos plats ou smoothies. Vous pouvez également siroter une nouvelle infusion de gingembre ou utiliser du gingembre mariné comme nettoyant riche en probiotiques entre les plats.

Bottom Line: Faire du gingembre une partie régulière de votre régime alimentaire peut aider à diminuer votre risque d'infection et à réduire les symptômes de nausée lorsque vous êtes malade.

5. Ail

L'ail contient également des composés actifs qui peuvent aider à réduire votre risque d'infection (31, 32).

Par exemple, l'allicine, le principal composé actif de l'ail, pourrait améliorer la capacité de vos cellules immunitaires à combattre le rhume et la grippe (33, 34).

L'ail semble également avoir des propriétés antimicrobiennes et antivirales qui pourraient l'aider à combattre les infections bactériennes et virales (25, 26, 35).

Dans une étude, les participants recevant un supplément quotidien d'allicine ont eu 63% moins de rhumes que le groupe placebo.De plus, lorsqu'ils sont tombés malades, les participants du groupe allicine ont récupéré 3. 5 jours plus tôt, en moyenne (33).

Dans une autre étude, les participants recevant un supplément quotidien d'extrait d'ail vieilli sont tombés malades aussi fréquemment que le groupe placebo. Cependant, ils ont signalé 21% moins de symptômes et récupéré 58% plus rapidement que le groupe placebo (34).

Pour maximiser les effets immunitaires de l'ail, essayez de manger une gousse deux à trois fois par jour.

Broyer l'ail et le laisser reposer 10 minutes avant la cuisson peut aussi aider à augmenter ses effets (36, 37).

Bottom Line: La consommation de deux à trois gousses d'ail frais par jour peut aider à stimuler votre système immunitaire. L'ail semble particulièrement efficace pour réduire les symptômes et la durée du rhume et de la grippe.

6. Baies

Pendant de nombreuses années, les Amérindiens ont utilisé des baies pour traiter des infections comme le rhume (38).

Cela pourrait être dû au fait que les baies sont une riche source de polyphénols, un groupe de composés végétaux bénéfiques aux propriétés antimicrobiennes.

Par exemple, on pense que la quercétine, un polyphénol de baie, est particulièrement efficace pour réduire le risque de tomber malade après un exercice intensif (39).

Des études montrent également que les baies et leurs polyphénols ont la capacité de protéger contre le virus de la grippe responsable de la grippe (40). Ils peuvent même offrir une défense contre Staphylococcus , E. infections et Salmonella (41, 42).

Les baies contiennent également de bonnes quantités de vitamine C, ce qui renforce leurs propriétés immunostimulantes.

Bottom Line: Les baies contiennent des composés végétaux bénéfiques qui peuvent aider à réduire le risque d'infections virales ou bactériennes.

7. Huile de noix de coco

L'huile de noix de coco contient des triglycérides à chaîne moyenne (TCM), une catégorie de gras ayant des propriétés antimicrobiennes.

Le type le plus commun de MCT trouvé dans l'huile de coco est l'acide laurique, qui est converti en une substance connue sous le nom de monolaurin pendant la digestion.

Tant l'acide laurique que la monolaurine ont la capacité de tuer les virus, les bactéries et les champignons nuisibles (43).

Par exemple, les chercheurs rapportent que les graisses de noix de coco peuvent aider à combattre les types de bactéries qui causent les ulcères d'estomac, la sinusite, les cavités dentaires, l'intoxication alimentaire et les infections des voies urinaires (44).

Les chercheurs croient également que l'huile de noix de coco peut être efficace contre les virus responsables de la grippe et de l'hépatite C. Elle peut également aider à combattre Candida albicans , une cause fréquente d'infections à levures chez l'humain (44, 45, 46 ).

Vous pouvez facilement ajouter de l'huile de noix de coco à votre régime en l'utilisant à la place du beurre ou des huiles végétales dans la cuisson ou la cuisson.

Consommer jusqu'à deux cuillères à soupe (30 ml) par jour devrait laisser assez de place pour continuer à inclure d'autres graisses saines dans votre alimentation, comme les avocats, les noix, les olives et l'huile de lin.

Cependant, vous pouvez augmenter graduellement votre consommation pour éviter les nausées ou les selles molles qui peuvent survenir avec des apports élevés.

Bottom Line: Le type de gras trouvé dans les noix de coco peut vous aider à vous protéger contre diverses infections virales, bactériennes et fongiques.

8. Réglisse

La réglisse est une épice faite à partir de la racine séchée de la plante Glycyrrhiza glabra .

Il est utilisé en phytothérapie traditionnelle en Asie et en Europe depuis des milliers d'années.

Des études montrent que la réglisse a la capacité de combattre certains champignons et bactéries, y compris E. coli , Candida albicans et Staphylococcus aureus (47).

La réglisse pourrait aussi être capable de combattre les virus responsables de la grippe, de la gastro-entérite et de la poliomyélite (47, 48).

Cela dit, de nombreux produits contenant de la réglisse sont également très riches en sucre. Ceux qui essaient de réduire leur consommation de sucre devraient chercher des options à faible teneur en sucre, comme le thé de réglisse.

En outre, consommer trop de réglisse peut avoir un certain nombre d'effets indésirables, notamment une pression artérielle élevée, un rythme cardiaque anormal et un risque accru d'accouchement prématuré (49, 50, 51).

Les personnes à risque devraient limiter leur consommation.

Bottom Line: Réglisse peut aider votre corps à combattre divers virus, bactéries et champignons. Cependant, une consommation excessive peut augmenter le risque de certains effets indésirables, y compris l'hypertension artérielle.

9. Noix et graines

Les noix et les graines sont incroyablement riches en nutriments.

Ils sont riches en sélénium, en cuivre, en vitamine E et en zinc, entre autres nutriments. Tous ces éléments jouent un rôle dans le maintien d'un système immunitaire sain (52, 53, 54, 55, 56).

Les graines de sésame et les amandes sont d'excellentes sources de cuivre et de vitamine E, tandis que les graines de citrouille et les noix de cajou sont riches en zinc.

En ce qui concerne le sélénium, vous pouvez répondre à vos besoins quotidiens en mangeant une seule noix du Brésil par jour.

Les noix et les graines sont également d'excellentes sources de fibres, d'antioxydants et de graisses saines, toutes bénéfiques pour la santé (57, 58, 59).

Bottom Line: Les noix et les graines sont de bonnes sources de sélénium, de cuivre, de vitamine E et de zinc, qui jouent tous un rôle important dans la santé immunitaire.

10. Patates douces

Les patates douces ne sont pas seulement délicieuses, elles sont aussi riches en vitamine A.

Ne pas consommer suffisamment d'aliments riches en vitamine A peut entraîner une carence, ce qui affaiblit le système immunitaire et augmente la sensibilité aux infections (60).

Par exemple, une étude rapporte que les enfants carencés en vitamine A étaient 35% plus susceptibles de souffrir de symptômes respiratoires, comparativement à ceux ayant des taux normaux de vitamine A (61).

Une autre étude rapporte que donner des suppléments de vitamine A aux nourrissons peut aider à améliorer leur réponse à certains vaccins (62).

Cependant, un apport excessif en vitamine A peut entraîner des effets indésirables comme des nausées, des maux de tête, des os plus faibles, le coma et même la mort prématurée - surtout si vous prenez de la vitamine A sous forme de supplément (63).

Des apports élevés en vitamine A pendant la grossesse peuvent également augmenter le risque de malformations congénitales. Par conséquent, il pourrait être plus sûr de répondre à vos besoins en vitamine A par l'alimentation plutôt que par des suppléments (63).

Outre les patates douces, d'autres aliments riches en vitamine A comprennent les carottes, les légumes à feuilles vert foncé, les courges, la laitue romaine, les abricots secs, les poivrons rouges, le poisson et les abats.

Bottom Line: Les patates douces et d'autres aliments riches en vitamine A peuvent aider à stimuler le système immunitaire et réduire la probabilité d'infection.

Suppléments stimulant l'immunité

Un système immunitaire qui fonctionne bien exige un bon apport de divers nutriments.

Les personnes qui consomment une alimentation équilibrée et riche en aliments décrits ci-dessus ne devraient pas avoir de difficulté à satisfaire leurs besoins quotidiens.

Cependant, certains peuvent ne pas être en mesure de répondre à leurs apports nutritionnels quotidiens recommandés par l'alimentation seule.

Si c'est le cas pour vous, pensez à ajouter les compléments alimentaires suivants:

  • Probiotiques: Idéalement Lactobacillus ou souches Bifidobacterium en quantités comprises entre 2 et 3 milliards d'unités formant des colonies (CFU) par jour (64).
  • Vitamine C: Envisagez de prendre environ 75 à 90 mg par jour. Augmenter votre dose quotidienne jusqu'à 1 gramme par jour peut fournir des avantages supplémentaires pendant la maladie (19, 65).
  • Une multivitamine: Recherchez-en une contenant du fer, du zinc, du cuivre, de la vitamine E et du sélénium en quantités suffisantes pour vous aider à atteindre 100% des IDR.
  • Pastilles de zinc: Des doses d'au moins 75 mg par jour au premier signe de rhume peuvent aider à réduire la durée de l'infection (66).

De plus, une faible concentration sanguine en vitamine D peut augmenter le risque d'infections respiratoires, notamment la grippe, les infections des sinus et la bronchite (66).

Par conséquent, ceux qui vivent dans les climats nordiques, où la lumière du soleil est limitée, pourraient aussi vouloir consommer au moins 600 UI (15 mcg) de suppléments de vitamine D par jour (67).

Bottom Line: Les suppléments ci-dessus peuvent aider à stimuler la fonction immunitaire chez les personnes qui ne sont pas en mesure de répondre à leurs besoins nutritionnels quotidiens grâce au régime alimentaire seul.

Message à retenir

Votre régime alimentaire joue un rôle important dans la force de votre système immunitaire.

La consommation régulière des aliments énumérés ci-dessus peut aider à réduire la fréquence des maladies et vous aider à guérir plus rapidement.

Ceux qui sont incapables d'ajouter ces aliments à leur alimentation pourraient envisager de prendre des suppléments censés avoir des propriétés stimulant l'immunité.